Archives 16 Espace personnel Charente - le Département

Accueil > Venir > Qui sommes-nous ?

Venir

Qui sommes-nous ?


Historique

Les Archives départementales ont été créées par la loi du 5 Brumaire an V (1796) afin de conserver les archives d’Ancien Régime et des administrations révolutionnaires relatives au département de la Charente. Rattachées au XIXe siècle et pendant la plus grande partie du XXe à la préfecture, elles sont depuis les premières lois de décentralisation un service du Conseil départemental.


Installées à Angoulême sur deux sites de conservation (le bâtiment principal inauguré en 1968 et l’annexe mise en service en 1999), les Archives départementales sont en outre dotées d’une bibliothèque d’étude, fondée en 1886 et riche de 15 000 ouvrages environ.

Depuis 2014, les Archives départementales assurent également la gestion et l’animation de l’Espace Mémoriel de la Résistance et de la Déportation, situé dans le centre-ville d’Angoulême, qui a vocation à valoriser les sources relatives à la période 1939-1945 et à entretenir le devoir de mémoire. 

Leur double identité de service administratif et d’établissement patrimonial reflète la richesse des missions des Archives départementales.


Missions

Si, d’un point de vue réglementaire, les Archives départementales exercent le contrôle scientifique et technique sur les archives publiques produites dans les limites géographiques de la collectivité (art. R212-4 du Code du patrimoine), on peut en pratique résumer leurs missions par la théorie des « 4 C »

Collecte : évaluation des archives publiques en vue de procéder à leur sélection historique et patrimoniale. Les archives versées aux Archives départementales font partie de la domanialité publique (art. 2112-1 du Code général de la propriété des personnes publiques) et du patrimoine de la Nation : à ce titre, elles sont considérées comme des « trésors nationaux » (art. L111-1 du Code du patrimoine).

Classement : mise en ordre matérielle et intellectuelle des archives, afin de refléter le fonctionnement de l’organisme producteur et d’être en mesure d’en comprendre l’histoire. Les archives constituent un matériau brut, dont le contexte de production, indispensable à l’analyse scientifique objective, ne peut être restitué que par un travail de classement rigoureux. 

Conservation : sauvegarde et pérennisation de l’information grâce à des actions de protection et de restauration des documents. Les archives conservées par les Archives départementales le sont ad vitam aeternam et doivent être transmises aux générations futures. 

Communication : gestion de la consultation des archives par les usagers en salle de lecture (48 places) et valorisation des archives auprès du public le plus large possible, y compris le public scolaire et le public dit « empêché », à la faveur d’actions de médiation ciblées. Le principe de libre accès aux archives de la Nation par les citoyens trouve son fondement dans la loi révolutionnaire du 7 Messidor an II (1794) et symbolise la mission de service public des Archives départementales. 

Outre les archives publiques, les Archives départementales conservent de nombreux dons d’archives privées, des ouvrages patrimoniaux et administratifs, des publications légales, une importante collection presse et des objets, issus du fonds de l’Espace Mémoriel de la Résistance et de la Déportation.

 

Chiffres clefs

Les Archives départementales, c’est :

24 agents
16 kilomètres linéaires de documents conservés
8 siècles d’histoire emmagasinés
1900 heures d’ouverture au public par an
Une chaîne de 4 C : collecte, classement, conservation, communication 

Retour vers le menu en haut de la page



Espace personnel
Suivez-nous sur les réseaux sociauxFacebookTwitter
Charente - le Département

31 Boulevard Émile Roux - CS 60 000 - 16917 Angoulême Cedex 9

05 16 09 50 00contact@lacharente.frPlan d'accès